close

Assurance auto : tout savoir sur les malus

assurance auto pourquoi 1

L’assurance auto est capitale lorsque l’on détient un engin automobile. Elle couvre les éventuels dommages que l’on peut causer à autrui. Mais en matière d’assurance automobile, il y a le principe bonus-malus qu’il est important de prendre en compte. C’est en effet un principe établi par la plupart des assureurs et qui récompense ou sanctionne les assurés selon leurs divers comportements au volant. Comprendre le fonctionnement des malus vous permet de les éviter. Vous serez aussi en mesure de faire grimper votre côte de bonus.

Les malus d’une assurance auto : comment fonctionnent-ils ?

Les malus en assurance auto sont un baromètre annuel mis en place par les assureurs pour sanctionner les mauvais comportements au volant. Les entreprises d’assurance tiennent en effet compte des sinistres et des accidents que vous avez déclarés au cours de l’année. Ainsi lorsque vous n’êtes pas un bon conducteur, vous vous faites sanctionner par votre assureur ; cela peut constituer une sorte de motivation pour redresser la barre.

A découvrir également : Comment récupérer les points sur son permis de conduire ?

Le fonctionnement des malus est très simple à comprendre. Votre assureur procède tout simplement à la réduction de votre prime d’assurance auto. Cette réduction de la prime se fait sur la base des accidents dont vous avez été responsable au cours des 12 derniers mois. Ainsi, lorsque vous ne causez pas de dommage à autrui, vous ne subissez pas de malus. Lorsque vous en causez, vous remarquerez une hausse de vos cotisations.

Comment calculer les malus de votre assurance auto ?

Lorsque vous souscrivez à une assurance auto, vous obtenez automatiquement un coefficient de 1 comme prime d’assurance auto. Si vous n’avez pas eu d’accident responsable au cours de l’année, votre assureur vous accorde une réduction de 5 % sur votre coefficient. Lorsque vous avez eu un accident responsable, l’assureur peut procéder à une majoration de 25 % de votre coefficient. Pour un accident dont vous êtes partiellement responsable, l’assureur va majorer votre coefficient de 12.5 %.

A découvrir également : Quelle assurance choisir pour une voiture neuve ?

Éviter les malus : comment faire ?

Il est possible d’éviter les malus. Pour cela, la première des choses à faire est d’adopter un bon comportement sur les routes afin d’éviter les accidents ou sinistres le plus possible. Avec une bonne vigilance, vous pourrez y arriver. Il faudra ensuite éviter de déclarer les accidents ou sinistres qui n’ont causé que des dommages limités. En effet, il faut préciser que les assureurs ne tiennent pas compte de la gravité des sinistres ; ils comptabilisent tous les accidents responsables, quelle que soit leur gravité. Pour éviter les malus, vous pouvez ainsi prendre en charge le règlement des sinistres de faible ampleur. Vous serez ainsi heureux d’éviter une réduction de 5 % sur votre coefficient. Un règlement à l’amiable avec le tiers impliqué sera toujours une meilleure option dans ce cas.

Assurez-vous aussi d’éviter de prêter voiture à des proches peu expérimentés en conduite. En effet, en cas d’accidents responsables avec la voiture, même si vous n’étiez pas au volant, vous vous verrez affliger de malus. Certains assureurs pourront aisément résilier vote contrat d’assurance.