close

Comment corriger un contrôle anti-pollution positif ?

Comment corriger un contrôle anti-pollution positif

Lors du passage du contrôle technique, il est possible que votre véhicule soit refusé pour pollution. Dans ce cas, il faudra procéder à des réparations pour passer la contre-visite du contrôle technique. Nombreux sont les propriétaires qui font face à un contrôle anti-pollution positif et qui ne savent pas comment y remédier. Vous êtes dans la même situation ? Alors voici tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

Les tests anti-pollution lors du contrôle technique

Depuis 2019, la loi est devenue plus stricte concernant les contrôles anti-pollution. En effet les automobilistes sont tenus de respecter des normes lors du passage du contrôle technique. On assiste désormais à l’utilisation d’appareils spéciaux chargés d’évaluer l’émission de particules fines rejetées par les voitures. Ce test se base sur certains critères comme le coefficient d’absorption. Celui-ci permet d’analyser l’épaisseur des fumées d’échappement à l’aide d’un laser. Ainsi, la valeur du coefficient est basse lorsqu’il y a peu de fumée.

A lire aussi : Comment polir la carrosserie de votre voiture ?

Les causes d’un contrôle anti-pollution positif

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un contrôle anti-pollution positif.

L’âge de la voiture

Notez que plus une voiture est ancienne, plus elle est susceptible de dégager des rejets polluants. C’est la raison pour laquelle vous devez être attentif à l’entretien automobile au fil des années.

A lire en complément : Tout savoir sur le turbocompresseur

Un filtre à particules encrassé ou bouché

Cela concerne notamment les voitures dotées d’une motorisation Diesel. Le filtre à particules retient le plus souvent une grande partie des rejets. Par conséquent, il sera impossible de passer le test s’il est encrassé, bouché ou retiré. Il est donc important pour tous les automobilistes de vérifier ce point afin d’augmenter leurs chances. S’il n’y a aucun problème au niveau du filtre, alors procédez à l’inspection du niveau d’huile. Lorsque le volume est trop important, l’excédent est brûlé et encrasse de ce fait les filtres.

Un mauvais mélange du carburant et de l’air

Le problème peut également être causé par une mauvaise combinaison de l’air et du carburant. En effet, lorsque les doses de ces deux éléments ne sont pas correctes, cela peut renforcer la pollution de la voiture. La consommation du carburant augmente également sans raison. Il faut alors vérifier la sonde lambda ainsi que le filtre à air. Lorsque celui-ci est encrassé, l’apport d’air est réduit et les fumées deviennent opaques. Lorsqu’il y a un problème au niveau de l’injection, alors l’apport du carburant augmente considérablement.

Contrôle anti-pollution positif : les autres raisons

Le contrôle anti-pollution de votre véhicule peut être positif parce qu’une pièce de la ligne d’échappement est défectueuse. Ici, les fumées d’échappement deviennent plus opaques et ont tendance à tirer vers le noir. La source peut être un dysfonctionnement du turbo, du catalyseur, de la vanne EGR ou encore de l’admission d’air.

Astuces pour diminuer la pollution avant le contrôle technique

contrôle anti-pollution positif

Lorsque les fumées d’échappement deviennent plus sombres ou plus importantes, alors il devient urgent de s’intéresser à la pollution du véhicule. Cela vous permettra d’agir à titre préventif et de réduire cette pollution avant le contrôle technique. Plusieurs astuces vous permettent d’y parvenir.

Faire les niveaux des liquides

La première solution consiste à faire les niveaux des liquides, notamment l’huile motrice et le liquide de refroidissement. Lorsque leur quantité est insuffisante, cela peut entrainer des fumées d’échappement importantes et une surchauffe du moteur. Et donc, après chaque vérification, ajoutez du liquide lorsque le niveau n’est pas suffisant.

Entretenir les filtres

L’entretien du filtre à particules et du filtre à air est essentiel pour diminuer la pollution de votre voiture. Il est ainsi possible de nettoyer le FAP en utilisant un additif dans le réservoir de carburant. Cela permet de désencrasser ce dernier et d’optimiser la filtration des particules.

Nettoyer les injecteurs

Les injecteurs ont besoin d’un entretien régulier pour injecter correctement le bon volume de carburant. Pour le nettoyage, tournez-vous vers un produit spécial et efficace à verser dans le réservoir de carburant.

Réaliser un décalaminage et un diagnostic pré-contrôle technique

Dans le cas où votre voiture est très encrassée, alors vous devez recourir aux services d’un professionnel. Celui-ci pourra se charger d’éliminer toute la calamine grâce à une opération de décalaminage en profondeur.

Enfin, n’hésitez pas à réaliser un diagnostic de pré-contrôle technique. Cela permettra de repérer les éventuelles failles et pannes ainsi que les points qui peuvent vous pénaliser lors du contrôle technique.

Réussir sa contre-visite de contrôle technique

La forme d’émission de pollution figure parmi les problèmes auxquels sont confrontées les conducteurs pendant le contrôle technique. Après un contrôle anti-pollution positif, il faudra procéder aux réparations nécessaires afin de réussir la contre-visite.

Le mécanicien qui a réalisé le contrôle technique vous fournira la liste des éléments à l’origine de la pollution excessive de votre véhicule. Vous devrez par la suite faire appel à un garagiste pour procéder aux corrections.

Pour corriger un test anti-pollution positif, il faut utiliser toutes les astuces possibles qui permettent de réduire la pollution. Il est aussi important de se baser sur la liste remise lors du contrôle afin d’effectuer toutes les corrections nécessaires.