Comment limiter le bike jacking ?

Le bikejacking est une pratique criminelle dans laquelle de plus en plus de motards sont impliqués. Cependant, ce crime peut être évité avec un minimum de précautions. Par exemple la mise en place d’un alarme moto que vous pouvez obtenir sur le site officiel de Monimoto, qui vous permettra d’éviter ce désagrément.

Même si vous en êtes victime, il existe des remèdes. On vous en dit plus en quoi consiste le bike jacking, et comment éviter le risque de vol de moto.

A découvrir également : Où trouver des pièces auto détachées pas cher ?

Qu’est-ce que le bike jacking ?

Le bikejacking est un acte criminel similaire au carjacking, la pratique consistant à voler la voiture d’une personne en l’incitant à sortir de son véhicule dans la circulation. Le bike jacking, que l’on peut traduire en français par « vol de deux roues par agression », désigne ainsi une technique de vol de moto ou de scooter. Les criminels ciblent généralement un motocycliste et attendent qu’il soit arrêté ou garé, par exemple à un feu rouge, pour le neutraliser et lui voler son véhicule

Malheureusement, la violence est à l’ordre du jour et les motards victimes de vols de vélo sont souvent agressés et battus physiquement avant que les malfrats ne s’enfuient avec la moto volée. Pour rendre leur crime parfait, les agresseurs attendent souvent que le moment soit propice au vol : lieu peu fréquenté et calme, tombée de la nuit… Les agressions liées au vol de moto peuvent survenir de jour comme de nuit, et le risque à tendance à augmenter avec la qualité et la marque du deux-roues.

A lire aussi : Notre sélection du top des jeux de voiture qui vous feront rêver !

Comment prévenir le vol de moto ?

Le vol de moto est certes une menace, mais il existe des solutions, parfois assez simples, pour s’en protéger. Par conséquent, une précaution supplémentaire suffit généralement pour se prémunir contre ce crime : si vous conduisez une moto ou un scooter, soyez très prudent lorsque vous attendez à un feu rouge, et assurez-vous de rester au milieu de la route et de vous éloigner du bord et trottoir. Il ne faut pas oublier de porter plainte dans le cas ou vous êtes victime d’un vol de moto.

Pour ce qui est des cas de vol de moto, l’assurance peut vous aider si vous bénéficiez d’une garantie vol : pour cela, pensez à informer le vol à l’assureur dans les 2 jours suivant le dépôt du constat au commissariat, et rassurez-vous que vous avez bien souscrit à cette garantie, surtout si votre deux roues est neuve et a un certain prestige.

La mise en place d’une alarme

Bien que l’installation d’une alarme antivol ne protège pas totalement de cela, il reste indispensable d’équiper son moto de ce type d’accessoires. L’alarme est un outil efficace pour protéger votre moto contre le vol. Il se présente sous la forme d’un boitier électronique qui se branche sur le véhicule. Une alarme moto intègre un détecteur de mouvement à activer en cas de mouvement inhabituel.

Les alarmes sont disponibles dans des dizaines de modèles, et la plupart d’entre eux sont équipés d’accéléromètres qui les activent si la moto bouge, se soulève ou se renverse. Ces alarmes sont aussi présentes sur les serrures de lecteur, il n’y a ainsi aucune raison de ne pas en avoir une, juste pour être en sécurité.

Antivols en U et dispositifs de verrouillage

La prochaine étape dans la prévention du vol de motos consiste à utiliser des dispositifs de verrouillage comme les freins à disque, des chaînes, des antivols en U. Voir ce type de dispositif de verrouillage sera un véritable obstacle pour les voleurs. En effet, voir un verrou costaud sur vos freins permettra de décourager les personnes peu scrupuleuses.

Catégories de l'article :
Actu