Comment éviter l’assurance jeune conducteur ?

Le permis de conduire est validé et vous êtes sur le point de prendre une nouvelle voiture. Pour circuler légalement, vous devez souscrire à une assurance automobile. Voici donc quelques conseils et astuces pour éviter l’assurance jeune conducteur ou pour la réduire au maximum.

Faire la conduite accompagnée

Un jeune conducteur qui accepte la conduite accompagnée bénéficie de plusieurs avantages. Dans un cadre normal, il doit payer sa prime de 100 % du montant la première année, 50 % la deuxième année et 25 % la troisième année. Mais lorsqu’il suit la formation anticipée de la conduite ACC et qu’il fait de la conduite accompagnée, il paye moins cher et pendant peu de temps la supprime. Il ne paye que 50 % de la prime sur la première année, 25 % la deuxième année et 12,5 % la troisième année. Cette assurance n’est peut-être pas totalement éliminée, mais elle est réduite.

Lire également : Pourquoi est-il obligatoire d'assurer son véhicule ?

Être déclaré comme un conducteur secondaire.

En premier lieu, il faut chercher à être assuré comme étant un conducteur secondaire. Pour ce faire, demandez à votre famille ou les personnes avec qui vous vivez de faire une déclaration sur leur contrat d’assurance. Vous devez être ainsi le conducteur secondaire de leur véhicule sur l’assurance. Ensuite, vous serez autorisé à conduire régulièrement le véhicule, mais sans être le conducteur principal. Avec cette procédure, vous pouvez ainsi former des antécédents pour conducteur. Si le dossier est bien constitué, vous n’allez pas subir les majorations liées à l’assurance jeune conducteur pour un premier contrat.

Faire des stages de conduite

Les jeunes conducteurs qui ont fait un stage de conduite ont également des réductions sur leur assurance auto, et bénéficient parfois de la suppression de cette majoration. Il n’est plus considéré comme un conducteur à risque par les compagnies d’assurances. Tout ceci est dû à l’expérience.

A lire également : Comment assurer la voiture de son fils ou de sa fille au nom des parents

Le choix de la voiture

En tant que jeunes conducteurs, vous devez choisir une voiture dont les caractéristiques vous permettent de payer moins cher la prime d’assurance. Parmi ses caractéristiques, les plus essentielles sont : la puissance du moteur (elle doit être moindre), faire le choix d’une petite cylindré. Les anciennes voitures qui ont plus de 5 ans et ayant parcouru une distance de plus de 100 000 km ont l’avantage d’avoir des assurances peu coûteuses. Privilégiez donc ces voitures d’occasion pour souscrire à une assurance au tiers. Mais si vous optez pour une voiture neuve, une assurance tout risque est indiqué pour vous protéger des dépenses onéreuses dans le cas d’un accident.

Faire l’assurance de sa voiture au kilomètre

Cette formule est idéale pour bénéficier d’une assurance à moindre coût. Les tarifs varient également en fonction de certaines conditions. En effet, il est plus avantageux lorsque votre voiture n’est pas utilisée pour vous rendre au travail. Pour de petits rouleurs, il y a des formules spécifiques adaptées à leurs déplacements. Un boitier de contrôle est également indispensable pour mieux effectuer la facturation.

La franchise

Une autre façon de réduire sa prime d’assurance est de passer par la franchise. Après un sinistre accident, le jeune conducteur prend à sa charge une certaine somme et elle est non remboursable par l’assureur. Ce montant doit être mentionné dans le contrat de l’assurance. Il peut s’agir d’une somme fixe, du pourcentage d’une indemnité ou la combinaison de ces deux éléments. En absence de sinistre, augmenter votre franchise pour réduire considérablement le coût de l’assurance automobile.

Comparaison des assurances

Il existe différentes assurances automobile pour jeunes conducteurs. Mais les tarifs et les modes de calculs varient d’une compagnie à une autre, avec les mêmes garanties. Ils ont tout de même certains critères en commun tel que l’assurance en fonction de l’âge, du lieu de résidence, du malus, du modèle et de la puissance du véhicule. Un comparateur en ligne est donc nécessaire pour apprécier les meilleures offres d’assurances. Faites ainsi votre choix selon vos besoins.

Pensez également à souscrire aux assurances connectées moins chères. C’est une formule qui consiste à collecter grâce à un boitier posé dans le véhicule, le comportement de conduite du chauffeur, la vitesse et même le freinage. En cas de bonne conduite, une réduction allant jusqu’à 30 % est possible sur la prime d’assurance.

Opter pour une assurance au tiers

Lorsqu’on est un jeune conducteur, il est souvent difficile de trouver une assurance abordable. Une solution intéressante dans ce cas est d’opter pour une assurance au tiers. Cette formule d’assurance offre une couverture de responsabilité civile, qui est obligatoire pour pouvoir circuler sur la route en toute légalité.

L’avantage principal de l’assurance au tiers réside dans son coût plus bas par rapport à une assurance tous risques. Effectivement, cette dernière propose des garanties étendues comme la prise en charge des dommages matériels et corporels causés à votre propre véhicule en cas d’accident responsable.

En choisissant l’assurance au tiers, vous faites donc le choix de privilégier les économies tout en respectant vos obligations légales. Il faut garder à l’esprit que cette formule ne prend pas en charge les éventuels dommages subis par votre propre voiture lors d’un accident dont vous êtes responsable.

Il faut noter que si votre véhicule a peu de valeur ou s’il s’agit d’une vieille voiture, opter pour une assurance au tiers peut être pertinent puisque le coût des réparations serait moins élevé que celui des primes annuelles liées à l’assurance tous risques.

Avant de prendre votre décision définitive concernant le type d’assurance à choisir en tant que jeune conducteur, nous vous recommandons vivement d’évaluer vos besoins spécifiques ainsi que les différents risques auxquels vous pouvez être exposé sur la route.

Dans certains cas particuliers où la prime proposée pour l’assurance tous risques serait excessive, l’assurance au tiers peut être une alternative intéressante.

Améliorer son coefficient de bonus-malus

Pour les jeunes conducteurs, l’obtention d’un bon coefficient de bonus-malus est essentielle afin de bénéficier de primes d’assurance plus avantageuses. Il existe plusieurs méthodes pour améliorer ce coefficient et ainsi réduire le montant des cotisations.

Il faut respecter scrupuleusement le code de la route. Effectivement, un comportement responsable sur la route permettra d’éviter les accidents et donc les sinistres qui impactent négativement le bonus-malus. Prudence et respect des limitations de vitesse sont donc de mise.

Suivre une formation complémentaire peut être bénéfique pour obtenir un meilleur coefficient. Certains assureurs proposent des stages de conduite défensive ou préventive qui permettent aux jeunes conducteurs d’améliorer leurs compétences en matière de conduite sécuritaire. Ces formations peuvent aussi être prises en compte lors du calcul du tarif final.

Une autre astuce consiste à choisir judicieusement son véhicule. Les voitures dotées d’un moteur moins puissant sont généralement moins risquées et engendrent donc des primes d’assurance plus faibles. Opter pour une voiture avec une motorisation adaptée à ses besoins peut ainsi contribuer à améliorer son coefficient.

Souscrire à une assurance au kilomètre peut aussi s’avérer avantageux pour les jeunes conducteurs ayant peu l’habitude de prendre la route. Cette offre permet effectivement une tarification basée sur le nombre réellement parcouru par l’assuré chaque année, offrant ainsi la possibilité de réaliser des économies substantielles.

Si vous avez été désigné comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de vos parents, il peut être intéressant à terme de souscrire votre propre assurance. Effectivement, cela vous permettra de construire votre propre historique d’assurance et éventuellement d’obtenir un meilleur coefficient.

Améliorer son coefficient de bonus-malus en tant que jeune conducteur demande avant tout une conduite responsable et respectueuse du code de la route. Certainement avec le temps et l’accumulation des années sans sinistres, vous pourrez bénéficier d’une tarification plus avantageuse auprès des assureurs.

Afficher Masquer le sommaire