Peut-on rouler avec le voyant anti-pollution allumé ?

Le voyant anti-pollution ne s’allume pas très souvent, du moins pas en permanence. Mais quand cela arrive, il y a de quoi se poser des questions. Bien que le moteur ne risque pas d’exploser soudainement, dans certains cas, il vaut mieux arrêter de rouler et se rendre chez un garagiste. Mais très souvent, oui, il est possible de continuer à rouler même avec un voyant anti-pollution allumé.

Voyant anti-pollution allumé : continuer à rouler ou s’arrêter ?

Le voyant anti-pollution se reconnaît très facilement par son pictogramme reprenant l’image d’un moteur. De couleur jaune, parfois s’allumant en rouge ou orange sur certains modèles, impossible de ne pas remarquer ce voyant. Dès qu’un voyant du tableau de bord d’une voiture ou d’un véhicule motorisé est allumé, il y a toujours un certain degré d’alarme de danger. Cependant, le tout est dans la signification et l’interprétation du signal.

Lire également : À quoi peut vous servir une valise de diagnostic ?

A la question peut-on rouler avec le voyant anti-pollution allumé, dans la très grande majorité des contextes, la réponse est OUI. En tout cas, il est inutile de paniquer si le voyant s’allume et s’éteint quand vous mettez le contact. Cela veut juste dire que le système de gestion du moteur a décelé une petite anomalie. L’ordinateur de bord interprète cette anomalie comme bénigne pour le moment, elle n’affectera en rien les performances de la voiture.

Si l’allumage du voyant anti-pollution au contact revient chaque fois que vous mettez en route votre voiture, il y a de quoi être curieux. A ce stade, rouler avec la voiture ne représente a priori aucun danger. Cependant, c’est peut-être le bon moment pour faire un petit diagnostic chez un professionnel. Tôt ou tard, les pièces ou le système à l’origine de l’anomalie vont s’abîmer encore plus. Les dégâts seront plus graves plus vous attendez.

A lire aussi : 9 chevaux fiscaux correspondent à combien de chevaux ?

Voyant anti-pollution allumé : quand faut-il arrêter de rouler ?

Le voyant antipollution d’une voiture s’allume de trois manières différentes. Comme expliqué plus haut, il peut s’allumer puis s’éteindre au démarrage de la voiture. Ensuite, vous avez deux cas relativement préoccupants. Pendant que vous roulez, le voyant anti-pollution reste allumé ou continue de clignoter sans arrêt. Dans un cas ou dans l’autre, il est judicieux d’intervenir dans les plus brefs délais pour ne pas laisser les choses s’aggraver.

Le voyant reste allumé

Quand le voyant antipollution reste allumé, cela veut dire que le système de gestion du moteur détecte un problème permanent. D’une manière générale, ce souci est en lien avec la richesse du mélange air-carburant. Le carburant ne subit pas de combustion complète, ce qui fait que cette combustion occasionne une production excessive de gaz à effet de serre. Très souvent, le véhicule peut continuer à rouler en mode dégradé.

A noter que ce signal n’est pas forcément en lien avec le système de détection de pollution. Le voyant antipollution qui reste allumé peut également se traduire par des dangers menaçant les différentes parties mécaniques du moteur. Pour protéger les différents éléments concernés, le calculateur du véhicule diminue les performances du moteur en le limitant à 3 000 tours par minute. Sur certains modèles, la mention Check ou Check Engine s’affiche avec le voyant antipollution.

Le voyant clignote sans s’arrêter

Le clignotement permanent du voyant antipollution est le pire de tous. Ce signal indique que le catalyseur est réellement endommagé. Du moins, ce dernier peut être en surchauffe et ne fonctionne donc pas normalement. Mais le souci peut également toucher d’autres parties du système. Ainsi, il est fort probable que le turbo de la voiture soit mis en cause.

Le clignotement du voyant anti-pollution s’accompagne également de la baisse de performances de la voiture. A cause de la défaillance ou de la destruction du pot catalytique, la voiture devient particulièrement polluante. Quand ce voyant clignote en permanence, il est conseillé de tout de suite s’arrêter chez le garagiste le plus proche.

Le voyant anti-pollution et le système de gestion du moteur

Dans un souci de réduire le taux d’émissions de gaz à effet de serre des véhicules, les constructeurs sont tenus de les équiper d’un système de détection. Ce système composé de plusieurs capteurs sert à détecter la présence de ces gaz dans le pot d’échappement mais pas que. Certains capteurs comme le capteur de pression de l’air et le capteur de température du liquide de refroidissement interviennent lors de la combustion.

Ces capteurs signalent le système quand la richesse du mélange carburant-air n’est pas optimale. Par ailleurs, ils fonctionnent en complémentarité avec la sonde qui se trouve en amont du catalyseur. Tout ce système contrôle les gaz brûlés. Plusieurs capteurs opèrent également en post combustion. Ils sont également conçus pour détecter le taux de gaz à effet de serre contenu dans les gaz d’échappement. Ce sont ces derniers qui provoquent souvent le clignotement du voyant anti-pollution.

Catégories de l'article :
Voiture