Réglementation de la vignette Crit’Air en 2022

Le transport routier est l’une des principales sources de la pollution atmosphérique, particulièrement au sein des agglomérations. Face à ce constat, la vignette Crit’Air a été mise en place pour favoriser les véhicules moins polluants. Les conducteurs doivent coller la vignette sur leur pare-brise. Alors, à quoi sert vraiment ce certificat ? Existe-t-il des sanctions pour les véhicules qui ne l’ont pas en 2022 ?

À quoi sert la vignette Crit’Air ?

La vignette Crit’Air ou certificat qualité de l’air indique le niveau d’émission de polluants atmosphériques d’un véhicule dans le but de protéger l’environnement. Grâce au certificat qualité de l’air des véhicules, l’État et les collectivités pourront contrôler de manière précise la circulation des véhicules polluants sur les routes. Les voitures sont réparties en 6 classes en fonction de leur niveau de pollution.

A lire également : Où puis-je vendre ma caravane ?

Pour obtenir la vignette Crit’Air, vous pouvez en savoir plus en entamant les démarches en ligne sur un site spécialisé. Si vous souhaitez en apprendre davantage, n’hésitez pas à vous informer auprès de ces sites avant d’entamer les procédures. La demande de vignette Crit’Air coûte 3,67 euros en 2022.

Il est à noter que la vignette Crit’Air doit impérativement être apposée sur le pare-brise des véhicules pour qu’ils puissent circuler dans les zones à faibles émissions ou lors des pics de pollution atmosphérique. En effet, lorsque la zone connaît un fort taux de pollution atmosphérique, des restrictions de circulation sont mises en place et se basent sur la vignette Crit’Air.

A lire en complément : Comment récupérer les points sur son permis de conduire ?

Où se trouvent les zones à faible émission ou ZFE ?

Afin de connaître si votre territoire est concerné par la circulation différenciée, il suffit de consulter l’outil Vigilance Atmosphérique. Ce site contient toutes les informations relatives aux prévisions des AASQA sur les épisodes de pollution atmosphérique. L’outil vous informe également sur les procédures préfectorales mises en place durant ces périodes de pollution.

Crit'Air réglementation 2022

Un code couleur indique sur la carte la situation d’un territoire :

  • vert = aucune procédure,
  • orange = procédure d’information et recommandation,
  • gris = en attente d’information,
  • rouge = alerte.

Plusieurs villes ont déjà instauré leurs zones à émissions faibles : Paris, Lyon, Marseille, Grenoble, Nice, Montpellier, Toulouse, Strasbourg… Depuis le mois de juillet 2022, les véhicules de la catégorie Crit’Air 3 ne sont plus autorisés à circuler dans une ZFE. Cette décision devrait également toucher les véhicules de la catégorie Crit’Air 2 à partir de 2024. L’interdiction pourrait même toucher tous les véhicules diesel dont les modèles les plus récents.

Les sanctions possibles pour les véhicules sans vignette

Durant le jour du contrôle, des sanctions sont prévues si le conducteur roule sans respecter la réglementation qui s’applique en matière de pollution. Celui-ci s’expose à une amende de 68 euros qui est minoré à 45 euros et majoré à 180 euros dans certaines conditions.

Si la vignette Crit’Air n’est pas affichée sur le pare-brise, le conducteur écopera d’une amende de 68 euros. C’est valable même durant les périodes en dehors du pic de pollution. Autrement dit, même si votre véhicule a le droit de rouler, mais que votre vignette est absente sur votre pare-brise, vous serez sanctionné d’une amende de 68 euros.

Catégories de l'article :
Administratif