Comparer les assurances voitures électriques: moins cher ou plus cher?

Le marché des voitures électriques est en constante évolution. Tout comme les véhicules à moteur thermique, les conducteurs doivent également les assurer. Puisque les coûts sont relatifs à chaque assureur, une comparaison va permettre de dénicher la meilleure offre. Toutefois, selon la tendance générale, l’assurance des voitures électriques est moins chère que celle des véhicules thermiques. Qu’en est-il en réalité ? La réponse ici !

Le verdict des comparateurs en ligne

Avant d’acheter un véhicule, il peut être utile de se demander ce que vous coûtera son assurance. Dans votre quête, les comparateurs en ligne seront vos meilleurs alliés. Vu la tendance générale, l’assurance des voitures électriques est moins chère que celle des véhicules thermiques.

Lire également : 4 questions à se poser pour choisir une bonne assurance automobile

Selon les chiffres de l’assureur Assurland, l’assurance des voitures électriques est 12 % moins chère en moyenne que celle des voitures thermiques. Exprimé en montant, le conducteur peut économiser jusqu’à 70 euros en moyenne sur le tarif d’une assurance classique.

En référence au comparateur LeLynx.fr, certains assureurs permettent de faire des économies entre 5 et 50 % du prix d’une assurance de voiture thermique. Vous l’auriez compris, bien que les voitures électriques puissent coûter cher à l’achat, leur assurance reste relativement accessible.

A découvrir également : Les avantages de l'assurance auto écologique pour votre portefeuille

Les modèles Tesla : ce qu’il faut savoir

Bien que les voitures électriques présentent un tarif intéressant en assurance, certaines marques sortent du lot comme la Tesla. Il s’agit en effet, d’une voiture haut de gamme dont l’assurance peut coûter autant que celle des véhicules classiques. Si vous avez une Tesla, son assurance peut vous prendre jusqu’à 915 euros. En comparaison, l’assurance d’une Mercedes est de 715 euros.

L’exonération de la TSCA : un facteur qui participe au rabais des coûts de l’assurance

assurances voitures électriques

Les voitures électriques sont réputées pour être plus propres et plus économiques en conduite. Dans un contexte de lutte contre les changements climatiques, ces véhicules semblent être de parfaites alternatives aux voitures thermiques.

Pour inciter les conducteurs à les adopter, le gouvernement exonère les conducteurs de voitures électriques de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA). Puisque les assureurs ne perçoivent plus cette taxe, les coûts d’assurance baissent donc logiquement.

Il faut néanmoins, rappeler que les assureurs sont libres d’appliquer cette exonération ou non. Cependant, rares sont ceux qui ne l’appliquent pas. L’exonération de la TSCA couvre la période allant du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023. C’est donc la dernière année pour profiter de cette offre.

Les conducteurs doivent-ils craindre une augmentation des primes après 2023 ?

Quand on sait que l’exonération de la TSCA est dans sa dernière année, il est légitime de se demander, ce qui peut bien se passer après le 31 décembre 2023. La tendance observée répond largement à cette interrogation.

Il faut remarquer que la cherté de l’assurance des voitures électriques à leur origine était due à la rareté des pièces de rechange. Au début, l’achat d’une voiture électrique était loin d’être une norme. Progressivement, ces véhicules ont gagné le marché, car de plus en plus de conducteurs s’y tournent.

En conséquence, les pièces de rechange sont beaucoup plus fabriquées. D’ici quelques années, l’achat des voitures électriques sera une norme. C’est ce que la tendance actuelle laisse prévoir. Ainsi, les assureurs ne risquent plus de fixer des prix excessifs à cause de la rareté des pièces de rechange.

On peut donc dire que l’assurance des voitures électriques sera davantage moins chère d’ici quelques années.

Afficher Masquer le sommaire