close

DSG6 et DSG7 : Quelles différences ?

Parmi les pièces les plus importantes d’une voiture, figure la boîte de vitesse. C’est sans aucun doute ce qui permet au conducteur de changer les vitesses pendant qu’il roule en circulation. Les boîtes de vitesse robotisée de type DSG6 et DSG7 sont actuellement les plus utilisés pour les véhicules.

Elles présentent plusieurs avantages et c’est la raison pour laquelle plusieurs usagers les adoptent de nos jours. Même si elles détiennent pratiquement des fonctions semblables, certaines dissemblances sont à noter. Quelles sont-elles ? Lisez cet article pour les découvrir.

A lire en complément : Comment faire varier la vitesse d'un moteur électrique ?

DSG6 et DSG7 : Qu’est ce que c’est ?

La DSG6 est un gadget de vitesses robotisées artisanales disposant d’un double embrayage à palettes humides, un essieu d’entrée et un autre primaire et deux essieux de sortie. La DSG7 par contre est semblable à sa grande sœur sauf qu’elle est équipée de 7 vitesses. Elle marche comme un gadget de vitesse machinale.

Qu’est-ce qui différencie les deux boîtes de vitesse ?

Les variantes

Au niveau des variantes, il faut noter que la DSG6 en a notamment connu deux. Il s’agit de la DQ250 et la DQ400. La première peut supporter une charge allant jusqu’à 400 N. Vous pouvez en faire usage sur plusieurs types de véhicules. Celle-ci n’a jamais été victime d’une quelconque modification et est reconnue pour être assez efficace. Néanmoins, elle présente quelques difficultés de fonctionnement notamment lors de la présentation de l’affichage.

Lire également : Quel est le rôle d'un mandataire automobile ?

Quant à la seconde, elle fait intervenir un trio de liens. Le dernier couple aide à connecter le moteur thermique et celui électrique. Le gadget de vitesse DSG7 par contre dispose de plusieurs variantes. Elles détiennent plus de six vitesses devant et une seule derrière. Notez également que la DSG7 fait usage de deux diverses sortes d’huiles pour ses embrayages, d’une pompe électrique hydraulique et pèse un peu plus de 65 kg.

La boite DQ 200 est le modèle requis pour les DSG7. Vous pouvez en faire usage sur divers véhicules de marques telle que : AUDI, Volkswagen, Soda, etc.

Couplage de Luk Clutch Systems

L’une des différences essentielles entre le gadget DSG6 et DSG7 se trouve dans le compartiment de l’assemblage fait par Luk Clutch Systems. En effet, les embrayages de la boite DSG6 renferment de lamelles trempées tandis que ceux du gadget DSG à 7 vitesses fonctionnent à l’aide de lamelle à plaque sèche. Par ailleurs, la DSG7 se différencie également par l’installation d’un essieu de sortie pour le déplacement vers l’arrière.

En fonction des modèles de voiture

DSG6 et DSG7

Même si certains véhicules peuvent être équipés aussi bien de la DSG6 que la DSG7, il y en a d’autres qui ne le supporteront pas. À titre illustratif, la DSG6 est parfaite pour une Volkswagen golf, Jetta, coccinelle, Passat, CC, Scirocco, os, Touran, Sharan. La DSG7 par contre n’est adaptée qu’à la Volkswagen Polo, Golf, Jetta et Coccinelle.

Entretien des gadgets DSG

Si vous souhaitez prolonger la durée de vie de votre boite à vitesse, il est important de bien l’entretenir. En effet, elle est constamment sollicitée pour les stops et ralentissements sur la voie. Par conséquent, elle peut très vite se détériorer. Dans le but d’éviter qu’elle se raille assez tôt, vous devez faire pression sur le champignon avant d’immobiliser la vitesse.

Plutôt que de décélérer, il est bien mieux de s’immobiliser afin d’inciter la boite à rétrograder. Par ailleurs, le jeu d’accélérateur doit aussi être préconisé pour un allumage en côte. Lorsqu’il ne s’agit pas d’un mode manuel, vous devez surtout éviter de l’allumer en mode neutre. Le passage de N à D avec le champignon sollicite l’embrayage.

Notez de surcroit que la DSG7 est moins efficace que sa grande sœur la DSG6. Vous devez alors bien veiller à sa maintenance.

La vidange des gadgets de vitesse DSG6 et DSG7

Peu importe toutes les précautions que vous prenez et le faible usage du moteur, la conservation de la boite reste toujours obligatoire. La vidange doit forcément respecter une procédure donnée. Il faut d’abord que le moteur soit complètement stoppé et que le véhicule ne soit pas fixé de façon verticale. Assurez-vous que la manette de vitesse soit sur le point P.

Il ne faut surtout rien entamer si le moteur est toujours très chaud sous peur de l’abimer ou de vous bruler. Vous devez patienter jusqu’à ce que le réchauffement de l’huile soit en dessous de 34 ° C. N’oubliez pas de déboucler le boitier protégeant le moteur et le gadget de filtre à air. Le couvercle de vidange que vous devez ouvrir se trouve au croisement des deux carters. Il faut que le filtre à huile soit enlevé, changé et huilé.

Le tube de niveau est par la suite démonté et replacé une fois que le travail est fini. Il y a le VCDS qui vous aide à contrôler la pression de l’huile du gadget DSG récemment insérée. L’unique différence à noter à ce niveau entre le gadget de vitesse DSG6 et DSG7 est le kilomètre maximum auquel la vidange doit être effectuée. Pour une bote DSG6 elle doit être faite chaque 60 000 km tandis que pour la DSG7 la limite est d’environ 29 000 km.