Récupération du permis de conduire : passer un test psychotechnique

Pour récupérer votre permis de conduire après une suspension ou une annulation, on vous fera passer un test psychotechnique. C’est obligatoire et il permet d’analyser votre capacité psychomotrice. Faisons le point sur ce test psychotechnique pour récupérer le permis de conduire.

A lire en complément : Les voitures hybrides, une solution écologique pour le futur ?

Le caractère obligatoire du test psychotechnique

La visite médicale n’est plus la seule obligation requise pour récupérer le permis de conduire. Le conducteur concerné doit passer des tests psychotechniques si :

    A découvrir également : Les SUV les plus puissants du monde

  • L’annulation de son permis est due à la nullité du nombre de points. Dans ce cas, il peut faire le contrôle médical et passer les tests avant même la fin de la période d’annulation,
  • L’annulation de son permis est relative à une sanction à une infraction. Dans ce cas, on parle d’annulation judiciaire de permis. Le conducteur ne pourra faire ni les tests, ni la visite médicale avant la fin de période d’annulation.
  • La suspension de permis a duré six mois ou plus.

Pour ce qui est de la visite médicale, elle devra être réalisée par un médecin agréé. C’est ce même médecin qui prescrira les tests psychotechniques. C’est donc la visite qui doit être faite avant les tests psychotechniques.

Le test psychotechnique du permis de conduire, kesako ?

Il s’agit d’un examen qui comme nous l’avons évoqué ci-dessus suit la visite médicale. Prescrit par le médecin agréé, c’est un psychologue qui vous fera passer les tests psychotechniques dans un centre agréé. C’est un examen court, car sa durée est entre 45 minutes et deux heures.

Ce test psychotechnique du permis de conduire se compose en deux parties. Il y a :

  • L’entretien individuel avec le psychologue. Celui-ci va durer une demi-heure au maximum. À travers les réponses que le concerné a donné, le psychologue va compléter le dossier administratif et essayer de savoir si le conducteur prend des médicaments, de l’alcool ou des stupéfiants. Il va également en profiter pour discuter avec le concerné pour savoir son appréhension sur la reprise du volant.
  • Les tests psychotechniques. Cet examen se fait sur ordinateur. Avec ce test psychotechnique, on évalue la capacité psychomotrice du conducteur. À travers les réponses, on mesure la capacité de la personne à traiter une information, à se concentrer et à réagir. On verra également sa tolérance au stress. Le but de ce test est de voir si vous êtes prêt à reprendre le volant.

Il faut comprendre que le fait de passer un examen psychotechnique ne conduira pas forcément à la récupération du permis. Après ces examens, le psychologue enverra au médecin agréé un compte-rendu. C’est le médecin qui aura la décision sur votre capacité à repasser le permis de conduire ou à le récupérer.

On comprend que vous n’êtes pas si confiant par rapport aux tests psychotechniques. Rassurez-vous : pour réussir ce test, il n’y a pas de connaissances particulières nécessaires. Il faudra tout simplement bien se concentrer et analyser la situation. Si vous vous sentez prêt, rendez-vous d’abord chez un médecin agréé et une fois que vous avez son feu vert, vous pouvez réserver votre place pour passer un test psychotechnique à Lille.

Les différents types de tests psychotechniques

Il faut savoir que les tests psychotechniques ne sont pas tous identiques et se présentent sous différentes formules. Effectivement, il existe plusieurs types de tests psychotechniques pour le permis de conduire.

Parmi ces différents types de tests psychotechniques, nous pouvons notamment citer :

• Le test des dominos. Ce type d’examen permet d’évaluer la perception visuelle du candidat. Il s’agit ici de reconstituer une série de dominos, en associant par exemple les points noirs avec d’autres points noirs ou encore un point noir avec deux petits points blancs.
• Le test des cartons pleins. Ici, l’objectif est d’évaluer l’acuité visuelle spatiale du conducteur en herbe. Le patient doit cocher toutes les cases dans une grille contenant plusieurs colonnes et rangées.
• Le contrôle attentionnel (ou vigilance). Comme son nom l’indique, ce test mesure la capacité à maintenir sa concentration sur une tâche donnée pendant un certain temps. Les exercices proposés consistent souvent à identifier rapidement différents objets qui apparaissent ou disparaissent à l’écran.

En tout cas, il faut souligner que ces examens ont été développés pour pouvoir déceler toute anomalie au niveau des compétences nécessaires à la conduite automobile afin d’assurer votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route.

Si vous êtes stressé(e) à l’idée de passer ces tests, il est primordial de garder en tête qu’il ne s’agit pas ici d’un examen classique où il faut apprendre des notions pour être sûr(e) d’avoir une bonne note. Effectivement, cela n’a rien à voir avec la réussite ou l’échec scolaire puisqu’il s’agit avant tout d’une question de réflexion et surtout de concentration.

Si vous êtes dans l’incapacité • temporaire ou définitive • de récupérer votre permis suite aux résultats du test psychotechnique, vous avez toujours la possibilité de contester cette décision devant le tribunal administratif compétent.

Comment se préparer et réussir son test psychotechnique de récupération de permis de conduire

Vous avez rendez-vous pour passer un test psychotechnique? Voici quelques conseils pour vous préparer au mieux et ainsi réussir cette épreuve.

Il faut se présenter à l’examen avec une bonne hygiène de vie. Cela signifie que vous devez avoir dormi suffisamment la veille, être bien hydraté(e) et éviter les excès en tout genre (alcool, drogue…). Effectivement, votre état physique peut influencer vos performances cognitives.

Il faut s’informer sur le type de test qui sera proposé lors de votre rendez-vous. Vous pouvez consulter des exemples en ligne ou demander conseil à votre médecin traitant.

Il faut répondre rapidement et efficacement tout en maintenant sa concentration pendant plusieurs minutes voire heures, selon l’examen pratiqué. Il est donc impératif d’être motivé(e), calme et concentré(e) durant toute l’épreuve.

Prenez votre temps: ne laissez pas le stress prendre le dessus sur vous, même si vous avez la sensation que le temps file à toute vitesse. Il est effectivement préférable de répondre correctement à quelques questions plutôt que de se précipiter et d’enchaîner les erreurs.

Et si malgré tous vos efforts, votre résultat n’est pas concluant, ne désespérez pas! Vous pouvez retenter l’épreuve autant de fois que nécessaire afin d’obtenir votre permis de conduire.

Afficher Masquer le sommaire