Comment aménager un parking en respectant les normes réglementaires ?

Comment aménager un parking en respectant les normes réglementaires

Les parkings sont de plus en plus sollicités par les usagers et c’est bien pour cette raison que certaines normes doivent être respectées aussi bien lors de leur création que dans leur aménagement. Pour plus de sécurité, une législation encadre le service de ces espaces de garage et il est nécessaire de les connaitre surtout lorsqu’on souhaite investir dans ce domaine.

Quoi qu’il en soit, vous découvrirez dans cet article, toutes les règles normatives qui s’appliquent à l’aménagement d’un parking. Ainsi, le propriétaire ou l’investisseur pourra mener ses activés en toute légalité. Cela concerne aussi bien les équipements que vous y installerez que l’importance de l’espace destiné à accueillir les véhicules.

A découvrir également : Bateaux : comment s'en occuper hors saison ?

La signalétique nécessaire

Il existe différents équipements utiles à l’aménagement d’un parking et chacun permet de répondre à des objectifs spécifiques.

Vous devez ainsi informer les usages à travers des signalétiques ou panneaux d’indication de parking de type C1a. C’est le cas par exemple du panneau zone bleue stationnement gratuit qui permet d’indiquer que le stationnement dans le parking est gratuit.

A découvrir également : Transport de matières dangereuses

Il y a aussi le panonceau CE9 parking sous-vidéo surveillance qui informe que le parking est doté d’un système de surveillance. Selon la loi, il est obligatoire que les usagers soient informés lorsqu’ils se trouvent dans un parking doté de caméras de surveillance.

On peut également citer les signalétiques suivantes :

Le panneau B6D arrêt et stationnement interdits : annonce l’interdiction d’arrêt et de stationnement. Il doit être accompagné d’un panonceau M6h afin de signaler que les PMR ont la possibilité de stationner sur la place.

Le panonceau parking réservé : à placer devant les places de parking réservées aux PMR.

Panonceau point de rassemblement : aide les usagers à s’orienter plus facilement en cas d’urgence. C’est un dispositif de prévention indispensable dans certains endroits publics.

Les dimensions des places de stationnement

On distingue plusieurs types de stationnement.

EPI

C’est le stationnement diagonal et les dimensions à respecter sont définies au travers de l’inclinaison estimée de manière perpendiculaire à la voie de circulation.

aménager un parking en respectant les normes réglementaires

Angle de 45° : la place de stationnement aura une longueur de 4,80 m, une largeur de 2,20 m avec une largeur de voie de circulation de 3,50 m.

Angle de 60° : la longueur sera de 5,15 m, la largeur de 2,25 m et la largeur de la voie de circulation sera de 4 m.

Enfin, pour un angle de 75°, il faudra prévoir une longueur de 5,10 m, une largeur estimée à 2,25 m et une largeur de la voie de circulation de 4,50 m.

Bataille

Le stationnement est perpendiculaire à la voie de circulation. Les dimensions minimales doivent être de 5 m de longueur et de 2,30 m de largeur. Quant à la voie de circulation, elle sera d’au moins 5 m.

Créneau

Ici, le stationnement est parallèle à la voie de circulation. Lorsqu’il n’y a aucun obstacle, alors la longueur de la place de stationnement sera de 5 m tandis que la largeur sera de 2m 30. Dans le cas où il y aurait un mur à gauche, alors la longueur sera de 5m 30 et de la largeur de 2,50 m.

S’il y a un mur à droite, alors comptez 5,30 m de longueur et 2 m de largeur. Enfin, entre deux murs, la longueur sera de 5,60 m.

La largeur de la voie de circulation doit être logiquement de 3,50 m.

Aménagement de parking : à propos des obligations légales

À ce jour, le marquage pour stationnement est déterminé par deux normes.

La norme NFP91-120 pour les parcs de stationnement à utilisation privative. Elle précise les dimensions minimales à respecter pour les emplacements de stationnement et pour les voies de circulation.

La norme NFP91-100 : relative aux parkings accessibles au public. Elle définit les dimensions pour un parc de stationnement accessible au public et pour les véhicules d’au moins 1,90m de hauteur et 3,5T min.

Catégories de l'article :
Transport