close

Reprogrammation moteur : des conséquences pour votre assurance ?

Également désignée par le terme technique « chiptuning », la reprogrammation moteur permet de changer les paramètres internes du moteur d’une voiture. Elle permet en effet d’améliorer ou de limiter les performances du moteur. Influençant la puissance ou encore la consommation, elle apporte des changements qui font du véhicule une automobile différente. Compte tenu de ce facteur, il est justifié de se demander quelles conséquences une telle opération peut avoir sur votre assurance auto. Vous aviez souscrit une assurance pour une voiture affichant des caractéristiques particulières ? Qu’en est-il lorsque les caractéristiques en question sont modifiées ?

À quoi sert la reprogrammation moteur ?

De façon générale, le chiptuning implique de réajuster le programme qui fait tourner le moteur (en le modifiant ou en le remplaçant). L’opération permet alors de booster la puissance du moteur (gain de 10 à 30%), d’améliorer son rendement, etc. Voilà pourquoi il est important qu’elle soit exécutée par un professionnel. Si vous êtes en quête de plus de puissance et souhaitez faire reprogrammer votre moteur, pensez à contacter CBPower par exemple, un préparateur ayant plus de 15 ans d’expérience dans la reprogrammation.

A découvrir également : Assurance auto 2020 : quelles sont les nouveautés ?

On peut trouver deux avantages clés à une reprogrammation moteur, lorsqu’elle est bien effectuée. Dans un premier temps, il y a le gain de puissance et l’optimisation du temps de réaction du moteur. Dans un second temps, on peut également considérer la baisse de la consommation de carburant et, par conséquent, la diminution des émissions de CO2.

reprogrammation moteur ; reprogrammer moteur voiture

A lire aussi : Une garantie spécifique vous couvre en cas de problème après l'achat d'une voiture d'occasion

Assurance et reprogrammation moteur : que dit la loi ?

D’après les articles R321-16 et R322-8 du Code de la Route, les modifications notables apportées à un véhicule, notamment celles entraînant un changement des caractéristiques indiquées sur la carte grise, doivent entraîner une nouvelle réception (on parle de réception isolée). La réception isolée se déroule au niveau de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

En considérant ce fait, si votre véhicule est impliqué dans un accident de la route par exemple, puisque sa carte grise sera désormais non-conforme à celle ayant permis d’établir le contrat d’assurance, l’assureur peut refuser de vous indemniser. De la même façon, si vous avez fait la reprogrammation sans le notifier, et que les changements sont constatés par une expertise suite à un accident, l’assureur peut également refuser de vous couvrir. Voilà pourquoi la meilleure option sera d’informer votre assureur de la reprogrammation moteur que vous prévoyez de faire.

Échanger avec son assureur sur la reprogrammation

Lorsque vous souhaitez effectuer une reprogrammation moteur, pour éviter que votre assureur vous lâche en cas d’accident, vous devez discuter de cette opération avec lui. De fait, lorsque le véhicule subit des modifications, notamment de nature à augmenter sa puissance, le risque n’est plus le même. Si vous en discutez avec votre assureur, celui-ci pourra donc vous confirmer si votre contrat d’assurance est maintenu en l’état, ou s’il doit être modifié. De façon générale, les primes d’assurance que vous versez connaîtront une certaine augmentation. Dans le cadre des échanges avec la société d’assurance, demandez à votre préparateur de vous fournir une courbe de puissance pour justifier dans quelle mesure la puissance a changé.

Vous pouvez lire également : quel autocollant air Crit pour Lyon ?